« Le temps est une invention du mouvement.
  Celui qui ne bouge pas
  ne voit pas le temps passer. »
  Amélie Nothomb

« Le temps s’en va,
  le temps s’en va, madame ;
  Las ! Le temps, non,
  mais nous nous en allons. »
  Ronsard

« Le temps passé est toujours
  du bon temps, malgré soi,
  c’est plus fort
  que tous les regrets. »
  Pierre Filion

« Pourquoi faut-il qu’on oublie ses rêves ?
  Le temps vient où on aurait
  le temps de les réaliser,
  on les a oubliés. »
  Claire de Lamirande

« Le temps politique
  est un temps différent
  de celui que nous vivons
  dans le quotidien. »
  Vaclav Havel

« Bizarrement, c’est quand on est pressé
  qu’il faut prendre son temps.
  Alors je prends mon temps… »
  François Cluzet

« Avant pour les gosses les grands
  étaient des mythes. Regarde,
  maintenant c’est les parents
  qui flippent, Les temps changent. »
  MC Solaar

« Qui a le temps
  et attend le temps
  perds son temps. »
  William Camden

« Le temps fuit, sans doute…
  Quand on en parle,
  le temps a déjà coulé,
  il n’en reste que des images. »
  Hubert Aquin

« Le temps,
  c’est de l’argent.
  Sur les tempes. »
  Robert Sabatier

Propulsée par l'horloge atomique de Besançon
 
 
Local | UTC
 

Historique Besançon distribution

Depuis deux siècles, Besançon est la cité du temps
grâce à ses savoirs techniques et à sa recherche fondamentale

avenir

A la fin du 18eme siècle, alors que l’industrie horlogère suisse est frappée par le chômage, ses horlogers passent la frontière et viennent s’installer à Besançon.

La France, qui sollicite ce mouvement d’immigration signe un décret et fonde en 1793 « la manufacture française d’horlogerie à Besançon ».

La colonie suisse mettra près d’un siècle à s’enraciner. Une fois celle-ci installée en 1860, l’industrie bisontine s’impose dans les expositions universelles de la fin du siècle et l’école d’horlogerie est créée.

C’est en 1882 que Besançon devient la capitale de l’horlogerie française, suite à la fondation de l’Observatoire qui a pour fonction première d’afficher l’heure juste.

A la fin du 19eme siècle, on assiste à la rencontre entre la recherche universitaire et les techniciens horlogers. La vocation scientifique et technique de Besançon en matière de mesure du temps s’établit alors solidement sur ses bases horlogères.

Bien que dans les années 1970 la ville connaît la crise, elle réagit en misant sur les savoirs-faire porteurs d’avenir en matière de mécanique de précision : l’optique, l’électronique, l’acoustique, le thermique, le pneumatique, l’automatisme, la productique, le génie biomédical.

Un réel savoir scientifique s’est développé au sein de l’Institut de Chronométrie de Besançon. Il a permis de créer un secteur de recherche autour du temps fréquence. En effet, les industries militaires, spatiales et les télécommunications sont les principaux commanditaires de ces recherches et de cette industrie bisontine.

Les oscillateurs mis au point à Besançon circulent dans l’espace et permettent de reconnaître une position à 5 mètres près, à n’importe quel point de la planète. La rencontre de Mars et de la sonde de ces oscillateurs se réalise avec l’aide des résonnateurs de Besançon.

Du côté industriel, le temps fréquence a permis à des entreprises très performantes de s’installer. Celles-ci fabriquent des récepteurs terrestres destinés aux laboratoires dotés d’horloges atomiques.

Aujourd’hui Besançon est devenu le pôle européen des microtechniques et le pôle mondial des temps fréquences.

Source: http://www.besancon.fr

Decouvrez en quelques clics et quelques lignes
les raisons qui font de Besançon La Ville du Temps